28. juillet 2021

Mécanique moto

Completely synergize resource taxing relationships via premier niche markets. Professionally cultivate one-to-one customer service.

Un métier qui nourrit son homme

Au B.F, les jeunes sont de plus en plus confrontés au chômage. Dans le but de joindre les deux bouts, certains d’entre eux plutôt que d’attendre une aide vaine, se sont lancés dans les activités du secteur informel. La mécanique des deux roues en fait partie. Elle est l’une des nombreuses activités employant un nombre de plus en plus élevé de jeunes. Certains au départ sont venus dans ce métier pour “passer le temps”, puis par la suite en ont fait un gagne-pain.

Ce qui frappe à coup sûr l’étranger qui débarque pour la première fois dans la ville de Ouagadougou, c’est la présence en grand nombre de mobylette et autres bicyclettes. Cette particularité de Ouagadougou lui a valut la dénomination de “capitale des deux roues”. Comme tout engin, le problème de l’entretien se pose. Et c’est pour répondre à un besoin sans cesse croissant de ces sollicitations qu’est apparu, puis s’est répandue la mécanique
des deux roues. Une formation dans les tas La très grande majorité des mécaniciens ont appris le métier dans le tas. Sayouba, 20 ans : “à mes débuts; je me contentais d’observer les autres faire, et à mon tour je reprenais leurs gestes”. Quant aux premières tâches, beaucoup disent qu’elles débutent par le collage des chambres à air ainsi que le lavage des engins. La maîtrise de l’aspect technique est le couronnement de ce long processus d’apprentissage. A Ouagadougou, certains établissement d’enseignements technique offrent la possibilité aux élèves d’apprendre la mécanique en alliant théorie et pratique. A Prestations diverses, tarifications diverses Le collage des pneumatiques, la révision la peinture constituent entre autres les activités des spécialistes des deux roues. A côté de ce train-train quotidien, il y a également la vente des pièces de rechange. Cependant tous les mécaniciens des deux roues n’offrent pas toutes ces prestations. Ainsi retrouvera-ton des spécialistes du collage, des spécialistes de la réfection de la peinture. Les plus fortunés eux offrent presque tous les services que l’on est en passe d’attendre. Les prestations de service d’un mécanicien sont fonctions de ses moyens humains, et matériels mais surtout financiers. La tarification quant à elle, fait l’objet d’un marchandage entre le propriétaire de la mobylette et le mécanicien. Un tour d’horizon dans différents lieux de mécanique permet de se rendre compte de la diversité des tarifs proposés aux clients. Une précision importante : pendant la nuit, la tarification subit une hausse passant parfois du simple au double !
                                                                          Les attitudes du bon mécanicien
On ne le répétera pas jamais assez : pour réussir dans tout ce que l’on entreprend, il faut y mettre de la passion. La mécanique n’échappe donc pas à cette donne. Le bon mécanicien, c’est celui qui aime son travail et qui l’exerce avec fierté. C’est également celui qui sait répondre aux attentes de la clientèle par un travail bien fait. C’est enfin celui qui n se livre pas à des trafics parmi lesquels le vol des pièces pouvant compromettre sa renommée. La publicité dont jouit le mécanicien c’est le client qui la diffuse, notamment à travers le bouche-à-oreille. Un métier qui comporte des risques Le risque zéro n’existe pas dans ce métier. Des accidents de travail surviennent quelque fois. Au cours des réparations de chaîne de vélo une blessure est vite arrivée. L’exposition à la fumée n’est pas non plus sans conséquence sur la santé. C’est la raison pour laquelle l’usage d’un masque à gaz s’impose. L’emplacement des mécaniciens sur les abords des voies comporte également des risques. Une voiture qui dérape et le pire est à craindre. Dans le même ordre, les arbres qui servent d’abris à certains mécaniciens peuvent leur être fatales surtout pendant la saison hivernale. Sous l’effet du vent, une branche ou l’arbre en entier peut tomber sur eux.

      Quel avenir pour le mécanicien des deux roues au Faso ?
Pendant longtemps, ce métier a été comme un travail dégradant. De nos jours, de plus en plus de jeunes sont attirés pare la mécanique, ce qui contribue de ce fait a réduire le chômage. Pendant les vacances, des scolaires viennent grossir le rang des mécaniciens. Grâce aux revenus que procure cette activité. Ils préparent leur rentrée scolaire. Un constat s’impose : la mécanique nourrit son homme : Cependant l’inorganisation des acteurs, l’absence d’associations et de syndicats ne sont pas de nature à les aider. Une structure associative pourrait par exemple leur octroyer des crédits et défendre les intérêts de la profession.


A Propos de Nous

L’œil des jeunes, créé en 1998 est une association de jeunes spécialisée dans la documentation et la diffusion des résultats des organisations de la société civile. Sa démarche vise à : (i) Participer à la promotion et à la valorisation de l’action des associations et des ONG, (ii) Partager des expériences sur la vie associative, (iii) Valoriser le potentiel des jeunes.


CONTACTEZ NOUS

APPELEZ-NOUS À TOUT MOMENT



Derniers Articles

juillet 12, 2021
juin 29, 2021