29. juillet 2021

Réussir son restaurant

Ouagadougou avec son un million d’habitants est réputé être la capitale de la bouffe au côté de sa culture. Pour s’en convaincre, il suffit de sillonner les artères et rues de la ville au lever du soleil avec un regard de personne affamée.
De la traditionnelle bouillie de mil au célèbre plat de beinga en passant par une myriade de mets, les Ouagalais, mangeurs qu’ils sont ne désemplissent pas les restaurants de proximités pour ne pas dire populaires et assimilés ( beingadrome, dèguedrome, allocodrome).
Reste à savoir si les promoteurs de ces restaurants ont le talent qu’il faut dans le métier pour servir des repas de qualité dans les conditions hygiéniques.
Zoom sur un secteur porteur avec le groupement Rinoodo et le Café des Arts.
Selon le groupement Rinoodo, une association de restauratrice logée au sein du ministère de l’agriculture, le métier de restaurateur est l’art de faire de la bonne cuisine dans des conditions hygiéniques acceptable pour satisfaire une clientèle. Cette formulation appliquée à un restaurant de proximité ou restaurant de quartier signifie que le promoteur prend toutes les dispositions pour servir un repas bien dans un endroit propre à un prix très abordable. Pour le café des arts, la différence entre un restaurant classique et celui de proximité doit résider dans l’ossature du cadre qui les abritent et non dans la qualité des prestations.
De la configuration du cadre Qu’il soit un hangar en paille ou en tôles, qu’il soit une maison en terre ou en briques parpaing, le cadre d’un restaurant de proximité doit avant tout être sécurisant. La hauteur de la toiture est très capitale pour non seulement les besoins d’aération mais également pour éviter que les clients ne se cognent la tête. Le sol sur lequel tout repose c’est à dire les bancs, chaises, tables doit être cimenté. Les mûrs (s’il y en a) doivent être peint de manière agréable. Les tables à manger, les chaises, les bancs doivent être constamment propres.

Des employés

Exiger la propreté vestimentaire, corporelle de votre personnel. Durant le temps de commerce, les employés doivent au maximum possible évitez les nourrissons dans leurs bras.
Les querelles entre employés ,l’impolitesse caractérisée, les mauvaises habitudes ( se nouer constamment le pagne, avoir les doigts dans les narines, parler la salive dans la bouche, écraser des mouches ou moustiques, ou plonger constamment la main dans la chevelure ou dans le pagne…) sont autant de faits anodins qui font fuir la clientèle. Les cuisinières doivent se doucher avant et après la cuisine. Elles doivent se coiffer la tête avec un foulard si elle porte des mèches. Les ongles doivent être soignés.
De l’emplacement du restaurant Un restaurant populaire doit être placé à un endroit de foule ( non loin d’un marché , d’une école , d’un quartier populaire, d’une grande rue etc..)
Aménager toujours un endroit de stationnement, et veiller à ce qu’il y ‘ait de l’ombre.
Les dispositions à prendre La régularité du restaurant, la constance et la qualité des mets proposés sont très capitale.
L’heure d’ouverture et de fermeture doit être respectée. Couvrir les tables et bancs avec un plastique si possible pour faciliter le nettoyage.
De préférence, utiliser des plats en aluminium pour l’ensemble des opérations de votre restaurant. Les cuillères, gobelets, carafes, et autres accessoires doivent être en nombre suffisant pour le besoin du client.
Eviter au maximum les serviettes de main collectives, car elles peuvent être source de transmission de maladies. Disposer de grand plat en dessous des tables à manger pour le lavage des mains. Ne laissez rien traîner dans le restaurant, soyez toujours ordonnés.

De la cuisine

L’emplacement de la cuisine doit être plus ou moins discret. Cela pour ne pas déranger le client avec les bruits de casseroles, la fumée, la cendre, la chaleur produit par la combustion, etc. Les ustensiles utiliser pour préparer, abriter ou servir les repas doivent également être propres.

Des problèmes de santé

Le métier de restaurateur engendre un certain nombre de problèmes de santé en raison des situations suivantes:
-La proximité permanente avec le feu
-La station debout pendant la cuisson et la commercialisation
-Les épices et les vapeurs dans les yeux
-La station courbée pour les vaisselles, la cassure du bois
-La manipulation des ustensiles tranchants
-La manipulation de substances chaudes

Les situations décrites peuvent affecter l’oeil, la peau, les os etc.
Le restaurant de proximité, comme tout autre activité commerciale nécessite des qualités telles que : Le sens de l’organisation, la rigueur dans la gestion, l’amour du métier, la gestion du personnel.
De toutes ses conditions nécessaires pour une meilleure réussite, s’il y a des absents parmis, soyez sûr et certains que ça va boiter.


A Propos de Nous

L’œil des jeunes, créé en 1998 est une association de jeunes spécialisée dans la documentation et la diffusion des résultats des organisations de la société civile. Sa démarche vise à : (i) Participer à la promotion et à la valorisation de l’action des associations et des ONG, (ii) Partager des expériences sur la vie associative, (iii) Valoriser le potentiel des jeunes.


CONTACTEZ NOUS

APPELEZ-NOUS À TOUT MOMENT



Derniers Articles

juillet 12, 2021
juin 29, 2021